L’automne vu par la Médecine chinoise

L’automne vu par la Médecine chinoise

Et voilà, la lumière commence à diminuer, c’est l’automne ! Le 8 août 2019, nous entrons dans l’énergie de l’automne. Nous commençons à ralentir le rythme. Mais que se passe-t-il au niveau énergétique dans notre corps ? Et comment le soutenir au mieux ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


1/ La nature est en nous !

           Le mouvement MÉTAL

  • Organe/Entraille : Poumon / Gros Intestin
  • L’orifice : Le nez
  • L’émotion : La tristesse
  • La saveur : Le piquant
  • La couleur : Le blanc
  • Le son : Les pleurs

2/ Récolte

3/ Comment s’adapter à l’automne

En conclusion


La médecine chinoise se base sur l’observation. Maintenant que toute l’énergie est sortie vers l’externe, il est temps de faire revenir tout doucement cette énergie vers l’interne. Pour faire ce repli, la nature va nous donner de merveilleuses couleurs de coucher de soleil !

automne feuille

1/ La nature est en nous !

Nous faisons partie de la nature. L’homme microcosme est à l’image de la nature macrocosme. Comme pour la nature, il est temps pour nous de commencer notre repli vers l’interne.

Le mouvement MÉTAL

Grâce à l’observation de la nature, les chinois ont mis en place un système de classement du monde manifesté (monde de la matière) : les 5 mouvements (ou éléments) : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau. Sous chaque élément, nous retrouvons : une saison, un organe, une entraille, une émotion, une saveur, une couleur, un son, une direction, … . Nous allons voir, dans cet article, celui correspondant à la saison de l’automne : Le MÉTAL. Les fleurs et les fruits sont tombés de l’arbre. Les graines vont s’enfoncer dans le sol. Le métal représente donc ce qui est précieux (caché dans la terre).

Organe/Entraille : Poumon / Gros Intestin

L’organe Poumon et l’entraille Gros Intestin sont très sollicités pendant cette période. (Je rappelle qu’il s’agit ici de fonctions énergétiques et non de fonctions selon la médecine classique).

Le Poumon aide le cœur à propulser le sang. Il est responsable de la respiration, cela va lui permettre de créer le « Zong Qi » (énergie des aliments et de l’air) et de s’auto-nettoyer. Lors du mouvement respiratoire, le Poumon se charge de l’expiration et le Rein reçoit l’inspiration.

Le Gros Intestin accepte ce que transmet l’Intestin grêle, absorbe les liquides, transforme et transporte les déchets vers l’anus. Il y a ici aussi (comme pour l’intestin grêle) cette notion d’être ouvert et prêt à recevoir. Mais aussi avoir le lâcher prise pour laisser sortir. Exemple lors d’une constipation, on peut se demander ce qu’on ne veut pas lâcher dans sa vie.

Zoom sur Poumon :

Le Poumon s’occupe des liquides organiques dans le réchauffeur supérieur (haut du corps). Au milieu c’est la Rate et en bas c’est le Rein.

Tous les matins, le Zong Qi (énergie des aliments et de l’air) donne à chaque méridien la qualité qui lui correspond (exemple : le salé pour le méridien du Rein).

Le Poumon donne sa puissance à la voix. Si l’énergie du Poumon est défaillante, la voix sera faible.

Dans l’article sur l’été, le cœur est comparé à l’empereur car il organise et gouverne tout le corps et reçoit les informations de l’extérieur. Ici, le Poumon est comparé au premier ministre car il diffuse les ordres de l’empereur aux cellules du corps.

Le Poumon gère la peau du corps et donc les pores. C’est lui qui s’occupe de la transpiration. Dans sa fonction d’auto-nettoyage, il fera sortir les liquides par les pores. Mais l’ouverture et la fermeture des pores peuvent être entravées si l’énergie du Poumon n’est pas bonne (ex : en vide d’énergie, ils peuvent être ouverts et y avoir transpiration spontanée).

La peau représente la limite de notre corps physique. C’est le lieu d’échange entre l’interne et l’externe. Comme le Poumon qui est le lieu d’échange entre (l’externe) l’air et (l’interne) le sang.

Automne arbre

Un arbre ressemble à un Poumon

L’orifice : Le nez

L’ouverture du Poumon se fait au nez. Il sert à respirer, à faire rentrer et sortir l’air et pour l’auto-nettoyage du Poumon.

L’odorat est une fonction essentielle. Les odeurs nous rappellent des souvenirs. Elles laissent des traces. Par exemple, pour les nourrissons, on se sert de l’odeur de la maman pour les apaiser. Preuve que nous avons tous une odeur unique.

Nous pouvons sentir tous les « souffles », toutes les énergies qui n’ont pas de formes comme les fleurs, les gens, … 😉 Nous nous servons de cette faculté à sentir inconsciemment et à chaque instant.

L’émotion : La tristesse

A l’image de l’automne, la tristesse est un repli vers soi avec un mélange de mélancolie et de peine.

S’il y a chagrin, désespoir, anxiété cela peut nuire au Poumon ou cela signifie que l’énergie du Poumon est déjà touchée.

La saveur : Le piquant

La saveur piquante disperse/distribue. En manger un peu tonifiera le Poumon. Attention de ne pas trop en manger.

La couleur : Le blanc

Le blanc est la couleur de l’éclat du métal.

En Qi Gong, les couleurs apportent une dimension supplémentaire. Visualiser le blanc pendant le mouvement associé au Poumon renforcera le travail. On peut aussi visualiser le blanc en méditation ou sur des positions statiques. Le Feng Shui l’utilise dans la maison dans le secteur Ouest.

métal

Le son : les pleurs

Les pleurs permettent de faire sortir la tristesse. C’est donc important d’exprimer cette émotion par les pleurs. Mais si ça dure trop longtemps et qu’il y en a trop c’est que le corps à besoin d’aide pour s’équilibrer au niveau énergétique.

2/ Récolte

L’automne est le temps de la récolte mais également des semailles ! C’est le moment ou la lumière commence à redescendre.  Il est temps pour nous de ralentir le rythme, de prendre le temps de se poser pour respirer. Comme au Printemps, c’est le temps de se débarrasser du superflus. Nettoyer sa maison et son corps pour laisser la place aux nouvelles énergies est important. On prendra un temps pour s’organiser afin d’être prêt pour l’hiver.

Croissance et développement des projets

Les projets sont réalité et sont dans la matière. Il est temps d’en récolter les fruits et de commencer à penser aux prochains. C’est la fin de certains d’entre eux mais de nouvelles idées commencent à arrivées. Ici, pareil, nous prenons le temps de nous organiser.

L’arbre doit lâcher la feuille pour ramener son énergie au centre afin de se protéger pour l’hiver. La feuille qui n’est plus nourrie par l’arbre devient d’une couleur magnifique, tombe et devient de l’humus pour le sol. C’est important d’arriver à lâcher prise afin que vos projets soient magnifiques et nourrissent le monde 😉

3/ Comment s’adapter à l’automne

Voici quelques propositions pour vous soutenir pendant l’automne :

  • Le yin commence à remonter et le yang à descendre, il est important de trouver un juste milieu entre les sorties et les temps de repos, les temps entre amis et les temps seuls. On ralentit le rythme et les sorties et si on peut se coucher plus tôt, c’est bénéfique pour le corps ;
  • On continue de prendre soin de soi avec des balades dans la nature, on prend le temps de respirer et de s’imprégner de ses merveilleuses couleurs qui réchauffent le cœur. (Avez-vous remarqué que les arbres ressemblent à des poumons ?) ;
  • Se trouver un atelier de développement personnel 😉 afin de rencontrer d’autres personnes et de commencer à se retrouver en mode cocooning ;
  • La sècheresse est le climat de la saison et sera aussi visible sur le corps. Respirer va aider le corps à diffuser les liquides vers la surface de la peau. N’hésitez pas à aidez la peau avec des produits naturels tels que l’aloé-vera, l’huile de coco, huile végétale, …
  • Durant les activités physiques nous essayons de penser à ne pas trop aller dans l’expansion des mouvements, nous les retenons un peu afin de commencer à aller vers l’intérieur du corps (bien sûr c’est plus facile à appliquer sur des activités telles que le Qi Gong, Tai Ji, Yoga,…) ;
  • Faire des méditations avec la couleur blanche ;
  • Prendre du temps pour soi est important ;

RESPIRER

mala

Mâlâ

Savez-vous à quoi sert un mâlâ ? Ce fameux collier avec 108 perles de bois de plus en plus à la mode. C’est un chapelet utilisé par les moines bouddhistes et hindouistes pour réciter les mantras. Un des exercices qui m’a le plus aidé avec la respiration est bien celui-là ! Le but est de réciter le mantra toujours avec le même ton de voix et de se servir du mâlâ pour compter (le pompon est le repère).

  • Manger un peu de saveur piquante, (gingembre, coriandre, cannelle, curcuma, …) s’il y en a trop, essayez de réduire (il y a peut-être un déséquilibre énergétique) ;
  • Manger les fruits et légumes de saison et locaux, beaucoup sont blancs (choux, céleri, poireau, raisin blanc, poire, pomme, …) ceux dits racines sont très bon pour le Poumon ;
  • Pleurer pour exprimer sa tristesse, la faire sortir, est très important. Mais s’il y a trop de pleurs, ou si ça dure trop longtemps, pensez à vous faire aider car cela peut léser l’énergie du Poumon. Quand il s’agit de situations difficiles, c’est très compliqué d’arriver à prendre du recul seul ;
  • Chanter ! Si cela vous aide à mieux respirer, chanter est un excellent exercice respiratoire. (Normalement, le chant dépend de la Rate mais là nous sommes sur une aide à la respiration)

respiration chant

En conclusion

L’automne est la mi-saison pour se préparer à l’hiver. La nostalgie des longs jours chauds de l’été nous rend triste et c’est normal. C’est important de continuer à cultiver notre joie tout en acceptant notre tristesse et en ayant un lâcher-prise suffisant. Plus les échanges avec l’extérieur seront de qualité et mieux ça sera pour votre corps (air, alimentation, discussions, …). Et n’oubliez pas de faire le ménage dans tous les domaines de votre vie pour accueillir comme il se doit l’arrivée des énergies de l’hiver. Et pour finir, je le répète une dernière fois : RESPIREZ !

 

Le but de cet article est de vous rendre plus conscient de votre corps afin de mieux le soutenir. Il n’est pas question ici de faire un bilan énergétique. La médecine chinoise est bien plus complexe que cela et prend la personne dans sa globalité. Si vous sentez qu’il y a un problème, le mieux c’est d’aller consulter votre généraliste.

J’espère que cet article vous à plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page d’accueil et à me suivre sur Facebook.

​​Découverte d'un mantra

​VIVRE EN HARMONIE AVEC SON ENVIRONNEMENT

Vous aimeriez en savoir plus pour arriver à vivre en harmonie avec vous-même et votre environnement ? Alors ce guide devrait vous y aider :

ebook confiance en soi


L’été vu par la Médecine chinoise

L’été vu par la Médecine chinoise

C’est la saison la plus attendue pour certains ! Le 6 mai 2019, nous entrons dans l’énergie de l’été. La vie bat son plein. Mais que se passe-t-il au niveau énergétique dans notre corps ? Et comment le soutenir au mieux ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


1/ La nature est en nous !

           Le mouvement FEU

  • Organe/Entraille : Cœur / Intestin Grêle
  • L’orifice : La langue
  • L’émotion : La joie
  • La saveur : L’amer
  • La couleur : Le rouge
  • Le son : le rire

2/ Croissance

3/ Comment s’adapter à l’été

En conclusion


La médecine chinoise se base sur l’observation. Après le repli de la nature sur elle-même lors de l’hiver, l’arrivée du printemps annonce la sortie vers l’externe. En été, toute l’énergie est dehors vers l’externe.

1/ La nature est en nous !

Nous faisons partie de la nature. L’homme microcosme est à l’image de la nature macrocosme. Comme pour la nature, il est temps pour nous de fleurir.

Le mouvement FEU

Grâce à l’observation de la nature, les chinois ont mis en place un système de classement du monde manifesté : les 5 mouvements (ou éléments) : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau. Sous chaque élément, nous retrouvons : une saison, un organe, une entraille, une émotion, une saveur, une couleur, un son, une direction, … . Nous allons voir, dans cet article, celui correspondant à la saison de l’été : Le FEU. En effet, le soleil brille et offre toute sa lumière et sa chaleur. Le feu permet donc la clarté et la distinction.

Organe/Entraille : Cœur / Intestin Grêle

L’organe Cœur et l’entraille Intestin Grêle sont très sollicités pendant cette période. (Je rappelle qu’il s’agit ici de fonctions énergétiques et non de fonctions selon la médecine classique).

Le Cœur propulse le sang et régit les vaisseaux. Les vaisseaux permettent la circulation des souffles (Qi, énergie) et des liquides. Ils assurent la communication avec l’ensemble du corps, permettent à la vie de se déployer.

L’intestin Grêle accepte ce que transmet l’Estomac, distingue ce qui est utile et inutile pour une absorption de ce qui est dit pur (utile). D’où l’importance d’être ouvert et prêt à recevoir ! Il assure la balance entre la transpiration et les urines.

Zoom sur Cœur :

Le Cœur abrite le Shen (l’esprit) qui correspond à l’activité mentale et émotionnelle. C’est le Shen qui dirige toutes les activités de l’organisme. Il est comparé à l’empereur car il organise et gouverne tout le corps et reçoit les informations de l’extérieur. Il est le centre de la conscience. Le sang qui est la matérialisation du Shen, assure une présence partout dans le corps.

C’est le Cœur qui reçoit et dirige les 7 passions (émotions) vers les autres organes. Ces 7 émotions sont des états d’esprit normaux. En revanche, quand le stimulus est brutal ou qu’il est permanent, il peut entrainer un déséquilibre énergétique. Quel que soit l’émotion, le premier touché sera le Cœur !

  • La joie, le sursaut : le Cœur
  • La pensée : la Rate
  • La tristesse, l’inquiétude : le Poumon
  • La peur : le Rein
  • La colère : Le Foie

Si le Cœur et l’organe concerné n’arrivent pas à réguler l’émotion alors il y aura déséquilibre énergétique.

En conclusion, une émotion trop excessive ou trop brusque va léser l’énergie du Cœur et de l’organe concerné. Il en est de même pour une émotion positive comme la joie puisque cela pourrait aller jusqu’à l’infarctus.

L’orifice : La langue

L’ouverture du Cœur se fait sur la langue. Elle est très vascularisée et réagira comme le teint. Le bout de la langue est le bourgeon du Cœur, c’est ce que regarde le praticien pour confirmer s’il y a trop de chaleur ou de vent par exemple. La parole nous donnera aussi une indication sur l’état énergétique de la personne :

  • agréable : équilibre
  • lente : signe de vide de l’énergie (Qi)
  • agitée : signe de trop de chaleur dans le corps (Feu)
  • méchante : blocage de l’énergie ou feu

Le discernement et le jugement se forment dans le Cœur.

Le liquide du Cœur est la sueur. La sueur liée aux émotions.

Le teint comme la langue, nous donne des indications sur le cœur. Par exemple, lorsqu’il y a trop de chaleur, le teint du visage peut être marqué par du rouge.

 

L’émotion : La joie

La joie favorise le fonctionnement harmonieux du corps. Elle rend la personne rayonnante et chaleureuse. L’été, nous sommes plus dehors, avec les autres. Il y a plus de partages, plus de balades. Cela rend heureux et fait du bien à notre tête et à notre corps.

En excès, la joie devient de l’excitation.

La saveur : L’amer

L’amer, à l’image de la chaleur, assèche l’humidité mais renforce les bons liquides nécessaires au corps. Elle clarifie la chaleur et renforce le Yin.

La couleur : Le rouge

Le rouge est la couleur des braises du feu et du sang. Le coquelicot est la fleur rouge présente partout en été. Les fruits et légumes rouges sont présents en été. La couleur rouge pourra donc nous aider à tonifier le Cœur dans nos assiettes comme ailleurs.

En Qi Gong, les couleurs apportent une dimension supplémentaire. Visualiser le rouge pendant le mouvement associé au Cœur renforcera le travail. On peut aussi visualiser le rouge en méditation ou sur des positions statiques. Le Feng Shui l’utilise dans la maison dans le secteur Sud.

cerise été

Le son : le rire

Le rire permet de libérer la joie mais s’il y a trop de rire c’est que le corps à besoin d’aide pour s’équilibrer au niveau énergétique. Il doit être calme et sain.

 

2/ Croissance

été coquelicot rouge

L’été est le moment ou la lumière est à son apogée. On est dans le yang de yang ! C’est la période du mouvement et de l’ouverture. C’est le soleil (yang) qui permet l’émergence de la vie dans la matière (yin). La graine semée en hivers a percé la terre au printemps pour maintenant arriver à maturité. Telle la fleur, l’été est le moment où nous sommes à l’apogée de quelque chose. Dans le cycle de la vie, c’est le moment où nous sommes adultes. La fleur donne toute sa beauté au monde.

Croissance et développement des projets

Les projets deviennent réalité et s’inscrivent dans la matière. Il est temps de persévérer pour les amener à maturité. Tout devient clair. C’est le moment de passer à l’action, d’oser sortir de sa zone de confort, de dépasser ses limites !

Il est temps de montrer au monde ce que vous avez de meilleur : VOUS

 

3/ Comment s’adapter à l’été

Voici quelques propositions pour vous soutenir pendant l’été :

  • C’est le moment des barbecues, des partages entre amis alors profitez ! De préférence le soir à la fraiche et plancha avec légumes de saison c’est extra 😉   ;
  • On continue de prendre soin de soi avec des balades dans la nature, on prend le temps de respirer et de s’imprégner de la couleur rouge que l’on croisera ;
  • Se trouver un atelier de développement personnel 😉 afin de rester en mouvement et de rencontrer d’autres personnes ;
  • La chaleur fatigue le corps donc les activités physiques seront modérées et aux heures les plus fraiches. Le Qi Gong de l’été aura des mouvements amples, nous allons travailler l’énergie à la superficie de notre corps ;
  • La circulation sanguine doit être aidée. Surtout si vous avez des problèmes de jambes lourdes, varices ou autre (n’hésitez pas à consulter votre médecin). Vous pouvez vous masser le matin et le soir avec ou sans crème. Pour les crèmes, privilégiez le fait maison ou celles des magasins bio. La peau n’a pas besoin de produits chimiques. La marche aux heures fraiches aidera au retour veineux ;
  • Faire des méditations avec la couleur rouge ;
  • Prendre du temps pour soi est important même s’il y en a beaucoup moins que le reste de l’année ;

Prendre soin de soi

été prendre soin de soi

Que vous fassiez de la marche, de la course, du foot, du tennis, du yoga, ou n’importe quel autre sport, ce qui est important c’est de le faire dans la joie tout en respectant et en écoutant son corps. 

  • Manger un peu de saveur amer, s’il y en a trop, essayez de réduire (il y a peut-être un déséquilibre énergétique) ;
  • Manger les fruits et légumes de saison et locaux, beaucoup sont rouges (comme par hasard !) et avec beaucoup d’eau pour hydrater ;
  • Attention aux glaces après les repas, le froid va stopper la digestion et n’aide pas le corps à se refroidir. Il va devoir fournir 2 fois plus d’effort pour digérer. En Chine, quand il fait chaud, ils boivent et mangent chaud mais des aliments qui vont amener du froid par leur nature. Par exemple l’infusion de fleur de Chrysanthème, très courante là-bas, est de nature légèrement fraiche et de saveur douce et amère. C’est l’intérêt de manger local, ce qui pousse (le plus naturellement possible) à côté de chez nous est adapté à nos besoins.
  • C’est important d’exprimer sa joie, de la faire sortir. Et en plus, ça fait du bien aux autres ;
  • Faire la sieste si possible. Cela aidera le corps à se refroidir ;
  • Rester à l’abri du soleil aux heures les plus chaudes afin d’éviter de faire rentrer trop de chaleur dans le corps.

soleil coquelicot été

En conclusion

Nous avons besoin de la chaleur et de la lumière du soleil, comme pour les plantes, pour croître, pour recevoir le yang nécessaire aux prochaines saisons. Mais attention, s’il y a trop de chaleur, de feu, ça brûle ! La chaleur excessive va disperser l’énergie vitale. Cela pourra donner de l’agitation, un manque de clarté, des insomnies, …. Un juste équilibre est nécessaire. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’éviter de sortir, et encore plus de faire du sport, aux heures les plus chaudes de la journée et de la saison. Il est important de bien dormir la nuit et de prendre des moments de repli sur soi.

 

Le but de cet article est de vous rendre plus conscient de votre corps afin de mieux le soutenir. Il n’est pas question ici de faire un bilan énergétique. La médecine chinoise est bien plus complexe que cela et prend la personne dans sa globalité. Si vous sentez qu’il y a un problème, le mieux c’est d’aller consulter votre généraliste.

 

J’espère que cet article vous à plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page d’accueil et à me suivre sur Facebook.

​VIVRE EN HARMONIE AVEC SON ENVIRONNEMENT

Vous aimeriez en savoir plus pour arriver à vivre en harmonie avec vous-même et votre environnement ? Alors ce guide devrait vous y aider :

ebook confiance en soi


Le printemps vu par la Médecine chinoise

Le printemps vu par la Médecine chinoise

Le 5 février 2019, nous entrons dans l’énergie du printemps. La vie commence à renaître à l’extérieur. Mais que se passe-t-il au niveau énergétique dans notre corps ? Et comment le soutenir au mieux ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


1/ La nature est en nous !

           Le mouvement BOIS

  • Organe/Entraille : Foie / Vésicule Biliaire
  • L’orifice : Les yeux
  • L’émotion : La colère
  • La saveur : L’acide
  • La couleur : Le vert
  • Le son : le cri

2/ Naissance

3/ Comment s’adapter au printemps

En conclusion


La médecine chinoise se base sur l’observation. Après le repli de la nature sur elle-même lors de l’hiver, l’arrivée du printemps annonce la sortie vers l’externe. La sève des arbres commence à monter, les animaux à sortir, … L’énergie commence doucement à se mettre en mouvement vers l’externe !

1/ La nature est en nous !

Nous faisons partie de la nature. L’homme microcosme est à l’image de la nature macrocosme. Comme pour la nature, il est temps pour nous de commencer à nous mettre en mouvement et de sortir un peu plus.

Le mouvement BOIS

Grâce à l’observation de la nature, les chinois ont mis en place un système de classement du monde manifesté  : les 5 mouvements (ou éléments) : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau. Sous chaque élément, nous retrouvons : une saison, un organe, une entraille, une émotion, une saveur, une couleur, un son, une direction, … . Nous allons voir, dans cet article, celui correspondant à la saison du printemps : Le BOIS. En effet, ce qui nous saute au yeux quand arrive le printemps, c’est la nature : les bourgeons sur les arbres, son changement. Mais aussi le vent qui est le climat pour lequel nous pouvons être plus sensible.

Organe/Entraille :  Foie / Vésicule Biliaire

L’organe Foie et l’entraille Vésicule Biliaire sont très sollicités pendant cette période. (Je rappelle qu’il s’agit ici de fonctions énergétiques et non de fonctions selon la médecine classique) Le Foie stocke et draine le sang. Il régule le volume sanguin dans tous le corps. Sachant que le sang et le Qi sont liés, cela signifie qu’une bonne circulation du sang est nécessaire à la bonne circulation de l’énergie (le Qi). Si le drainage est entravé il peut y avoir des douleurs importantes par exemple.

Quand les muscles se mettent en mouvement, c’est le Foie qui leur envoie du sang (le Cœur le fait circuler). Ce qui signifie que, s’il y a un déséquilibre de cette fonction énergétique, nous pouvons avoir des contractures musculaires, des tendinites, des engourdissements, …

C’est aussi le Foie qui gère le volume sanguin des règles. Une absence de règles (aménorrhée), un saignement abondant (ménorragie), des règles douloureuses (dysménorrhée) peuvent être des signes d’un déséquilibre énergétique du Foie.

Zoom sur la Vésicule Biliaire :Printemps choix

le Qi du Foie se concentre pour devenir de la bile qui est stockée dans la vésicule biliaire. La bile s’écoule quand le corps en a besoin lors de la digestion des aliments. La vésicule biliaire est donc bien drainée quand le Qi du Foie est bien équilibré. La vésicule biliaire est en rapport avec l’esprit de décision. Vous savez, quand vous êtes dans une situation où il faut choisir rapidement et que vous ne savez absolument pas quoi choisir. Autrement dit « Avoir le cul entre deux chaises ». Et bien si vous n’arrivez pas à vous décider, c’est que probablement, il y a un déséquilibre énergétique de la vésicule biliaire.

La digestion sera également impactée par un déséquilibre énergétique du Foie. Par rapport à la bile comme nous l’avons vu plus haut ou si le Foie empêche la Rate de faire son travail. Alors, on pourra avoir des nausées, des selles molles, une digestion difficile, une diminution de l’apétit, …

L’orifice : Les yeux

L’ouverture du Foie se fait aux yeux. Le sang du Foie nourrit et humidifie l’œil. Sa qualité en améliorera la vue. Le liquide du Foie est la larme. Les yeux et le liquide lacrymal peuvent donc nous donner une indication de l’état énergétique du Foie.

Autre information, le Foie abrite le HUN (prononcé roun). Il s’agit de l’âme ethérée. Je ne rentrerai pas dans le détail de ce que c’est exactement car moi-même je n’ai pas encore tout bien compris. Visiblement si je vous dis qu’il s’agit de notre âme, ça serait réducteur de ce que c’est en réalité. Ceci dit, pour comprendre où je veux en venir, vous pouvez rester sur cette idée. Si j’en parle ici c’est pour faire le lien quand on dit que les yeux sont le reflet de l’âme. Finalement, la médecine chinoise confirmerait cette expression ! Le HUN aiderait au discernement, à l’imagination et à la créativité et effectivement il s’agit du sens, la vue, qui voit le plus loin.

oeil du Foie

L’émotion : La colère

La colère prend la forme d’un jaillissement qui sort de la personne. Nous pouvons observer que cette expression est plus fréquente au printemps, que c’est plus difficile de la canaliser ou au contraire que rien ne sort ! Je rappelle que les émotions sont normales et nécessaires. Comme le vent agite la nature, la colère nous agite à l’intérieur. Soit nous retenons cette agitation, soit nous la laissons s’exprimer. Plus nous la retenons et plus ce vent devient tempête.

La saveur : L’acide

L’acide à cet effet de transpercer telle la percée de la végétation au printemps. Si vous mangez trop acide, le Foie en sera lésé. Il est important d’équilibrer cette saveur suivant si vous en avez besoin ou pas. Si cette saveur est manquante dans votre alimentation, effectivement elle pourra être utilisé pour renforcer l’énergie du Foie.

La couleur : Le vert

Le vert est la couleur de la nature, de la végétation. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle soit associée au printemps. La couleur verte pourra donc nous aider à tonifier le Foie.

En Qi Gong, les couleurs apportent une dimension supplémentaire. Visualiser le vert pendant le mouvement associé au Foie renforcera le travail. On peut aussi visualiser le vert en méditation ou sur des positions statiques. Le feng shui l’utilise dans la maison dans le secteur Est.

Printemps

Le son : le cri

Le cri permet de libérer la colère mais s’il y a trop de cris c’est que le corps à besoin d’aide pour s’équilibrer au niveau énergétique.

2/ Naissance

Le printemps est le moment de l’aube, de la naissance de la lumière, du jaillissement, de la croissance. Tel un arbuste qui sort de terre, il est temps pour nous de sortir de notre maison. C’est l’extériorisation, le yang se montre, la lumière est de plus en plus présente.

Naissance de nouveaux projets

C’est aussi le moment de faire jaillir les nouveaux projets, de leur donner vie, de les mettre dans la matière ! De votre intériorisation cet hiver, peut-être des idées sont-elles venues à vous !? Si ce n’est pas le cas, c’est ok. Un outil formidable pour faire pousser votre projet ou tout simplement en prendre connaissance, est le tableau de visualisation. Si vous l’avez déjà fait pour l’année 2019, vous pouvez le regarder, prendre le temps de le ressentir, de le vibrer ! Si vous ne l’avez pas fait, c’est LE moment. Vous pouvez le faire pour un projet ou pour l’année. Sur un calendrier ou une feuille A3, vous allez coller des images, des mots qui vous inspirent. Ne cherchez pas trop à comprendre ou réfléchir, découpez ce qui vous plaît et collez de la même façon. Avant de commencer, faites quelques respirations en conscience. A vos ciseaux !!!

Accueil de ces nouvelles énergies

Afin d’accueillir comme il se doit ces nouvelles énergies, Il va être temps de leur faire de la place. Faire le ménage de printemps dans sa maison permet de faire de la place physiquement et énergétiquement pour votre maison mais aussi pour vous ! Alors, n’hésitez pas à trier, donner, jeter, nettoyer 😉

3/ Comment s’adapter au printemps

Voici quelques propositions pour vous soutenir dans le passage au printemps qui peut être parfois difficile :

  • Aller voir ou inviter ses amis 🙂 ;
  • On continue de prendre soin de soi (faire un bon repas, prendre un bon bain, écrire dans son journal, …) ;
  • Se trouver un atelier de développement personnel 😉 afin de rencontrer d’autres personnes ;
  • Aller faire des balades dans la nature pour s’imprégner de ce vert et de ce bois :
  • Faire des activités physiques. On peut rester sur des activités douces comme en hiver avec le Qi Gong, le yoga, le pilate, … . On peut rajouter le Tai Chi style yang qui est doux et de saison. Le Qi Gong du printemps aura des mouvements plus amples que ceux de l’hiver mais moins que ceux de l’été. On pourra commencer à rajouter une activité plus physique mais en faisant attention à ses muscles et tendons car c’est le Foie qui les humidifie et les nourrit. C’est pour cela qu’il faut y aller progressivement et bien penser à s’étirer.Printemps étirement
  • Faire des méditations avec la couleur verte (par exemple inspirer un joli vert, souffler un vert sombre ou visualiser le vert sur notre Foie puis partout, …);
  • Manger un peu de saveur acide si vous n’en n’avez pas dans votre alimentation et si vous n’avez pas de problèmes d’acidité. Par exemple le jus d’un demi-citron le matin dans un verre d’eau tiède avec un peu de miel est excellent. Attention au détox du Foie proposées sur le marché, c’est une période où le Foie est déjà très sollicité par le climat, alors c’est important d’y aller en douceur pour l’aider. Ici, nous optons chaque année pour la sève de Bouleau. Elle est récoltée et consommée au moment de la montée de la sève, ça correspond parfaitement au besoin de notre corps. En plus c’est local et 100% naturel ;
  • Pour la gestion de la colère, c’est important de la laisser sortir. Mais c’est mieux si elle n’est pas dirigée sur quelqu’un. Vous pouvez prendre un oreiller, exprimer votre colère et crier en tapant sur l’oreiller. Testé et approuvé par toute la famille 🙂 Vous pouvez aussi l’exprimer en l’écrivant sur un papier.

En conclusion

Pour résumer, le passage de l’hiver au printemps est parfois difficile. Plus on aura profité de l’hiver pour se recentrer et s’intérioriser et plus ce passage sera facilité. La remise en mouvement est importante mais il faut y aller en douceur. Les muscles et les tendons sont nourris et humidifiés par le Foie ainsi que les yeux. Il est donc nécessaire d’y aller doucement afin d’éviter les tendinites, claquages ou autres problèmes de cet ordre. Le mieux pour profiter du retour de la lumière et de la nature verdoyante, c’est d’aller s’y balader. Ainsi, on se reconnecte à la terre tout en faisant du bien à notre Foie. Et comme on lâche notre quotidien, c’est une belle forme de méditation.

Le but de cet article est de vous rendre plus conscient de votre corps afin de mieux le soutenir. Il n’est pas question ici de faire un bilan énergétique pour savoir si le Foie est en déséquilibre énergétique. La médecine chinoise est bien plus complexe que cela et prend la personne dans sa globalité. Si vous sentez qu’il y a un problème, le mieux c’est d’aller consulter votre généraliste.

 

J’espère que cet article vous à plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page d’accueil et à me suivre sur Facebook.

L’hiver vu par la Médecine chinoise

L’hiver vu par la Médecine chinoise

Nous entrons aujourd’hui, le 7 novembre 2018, dans l’énergie de l’hiver. Je vous propose de découvrir ce qu’il se passe au niveau énergétique dans notre corps et de voir comment le soutenir au mieux.


1/ La nature est en nous !

           Le mouvement EAU

  • Organe/Entraille : Rein / Vessie
  • L’orifice : Les oreilles
  • L’émotion : La peur
  • La saveur : Le salé
  • La couleur : Le bleu foncé/noir
  • Le son : le soupir

2/ Bilan de l’année

3/ Comment s’adapter à l’hiver

En conclusion


La médecine chinoise se base sur l’observation. En hiver, la nature est repliée sur elle-même. L’énergie est rentrée dans le cœur de la terre, la sève des arbres est en interne. Tout est en sommeil et au ralenti !

1/ La nature est en nous !

Nous faisons partie de la nature. L’homme microcosme est à l’image de la nature macrocosme. Comme pour la nature, l’heure est au repli sur soi. L’intériorisation est nécessaire. On se centre. On ne s’éparpille pas comme en été à prendre l’apéro à droite ou à gauche 😉  La fête de noël est plus cocooning, elle permet un moment de centrage avec sa famille, de revenir aux sources.

Le mouvement EAU

Grâce à l’observation de la nature, les chinois ont mis en place un système de classement du monde manifesté  : les 5 mouvements (ou éléments) : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau. Sous chaque élément, nous retrouvons : une saison, un organe, une entraille, une émotion, une saveur, une couleur, un son, une direction, … . Nous allons voir, dans cet article, celui correspondant à la saison de l’hiver : L’eau. En effet, l’eau est bien présente en hiver avec sa neige et ses pluies !

Organe/Entraille : Rein / Vessie

L’organe Rein et l’entraille Vessie sont très sollicités pendant cette période. (Nous parlons ici d’énergétique et non de fonctions selon la médecine classique) Le froid ralenti le mouvement, le corps puise plus d’énergie pour maintenir ses fonctions et la bonne température. Le Rein et la Vessie gèrent l’eau du corps. Le Rein est considéré comme le feu qui anime le corps. Il est en charge de la propulsion et de l’excrétion des liquides et joue un rôle important dans leur métabolisme. La vessie stocke et expulse l’urine.

Petit focus sur le Rein :

A l’image du feu sous le chaudron, le Rein abrite notre volonté : ce feu qui nous anime ! Si l’énergie du Rein est en défaillance, la personne est facilement découragée et s’écarte des objectifs fixés. Si l’énergie est forte, elle reste concentrée et déterminée sur l’atteinte de ses buts.

Le Rein est le lieu de stockage du Jing inné, c’est à dire l’essence transmise par les parents, autrement appelé le ciel antérieur. Il est en quantité limité. Il sera transformé et distribué dans tous le corps tout au long de notre vie.

Le Rein joue un rôle dans la respiration, il aide le Poumon à l’inspiration profonde. Si la respiration est superficielle ou courte, cela peut être une indication d’insuffisance de l’énergie du Rein.

Les douleurs de bas du dos et des genoux sont un indicateur de défaillance énergétique du Rein.

L’orifice : Les oreilles

L’ouverture du Rein est l’oreille. L’eau est la matrice, la base, le stockage de l’information, l’oreille est réceptrice de l’information. Il est donc possible d’améliorer le corps par les sons ou la musique par exemple. Les acouphènes peuvent être une indication d’un déséquilibre de l’énergie du Rein.

hiver flocon de neige

La mémoire de l’eau (voir les travaux de Masaru Emoto)

Le Rein contrôle aussi les sphincters du bas. C’est pour cela que lors d’une très grande peur, il peut y avoir fuite urinaire ou fécale.

L’émotion : La peur

Toutes les émotions sont normales et nécessaires. Ici la peur nous permet de réagir face à un danger donc elle est vitale. Si un déséquilibre énergétique existe au niveau du Rein et de la Vessie, il est possible de ressentir plus de peurs ou de craintes que d’habitude voire de la panique, de la terreur ou de la phobie. A l’inverse, si la personne vie une très grande peur, cette dernière peut léser l’énergie du Rein et de la Vessie.

La saveur : Le salé

En médecine chinoise, la saveur est utilisée pour renforcer l’organe en question. Mais si elle est prise en excès, elle va léser l’organe et l’entraille. Cela signifie que si vous mangez beaucoup de plats ou d’aliments industriels, le Rein et la Vessie sont déjà probablement en difficulté (énergétique). En effet, le sel est présent dans tous ces plats.

La couleur : Le bleu foncé/noir

Lorsqu’un praticien en médecine chinoise fait un bilan énergétique, il observe, entre autre, le teint de la personne. La couleur bleu foncé des cernes sous les yeux nous donne l’indication que l’énergie du Rein est peut-être déséquilibrée. (J’insiste sur « peut-être » car cela ne suffit pas à déterminer la racine du déséquilibre énergétique.)

En Qi Gong, j’utilise beaucoup les couleurs. Cela apporte une dimension supplémentaire. La couleur peut être utilisée en visualisation en même temps que le mouvement ou en statique et en méditation. Le feng shui l’utilise dans la maison suivant les secteurs.

Eau

Le son : le soupir

S’il y a trop de soupirs, cela peut être un indicateur d’un déséquilibre énergétique. Le soupir nous aidera à soutenir le Rein et à faire sortir l’émotion de peur.

2/ Bilan de l’année

D’aujourd’hui jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre, nous rentrons en introspection. Nous entrons dans le yin de yin, les nuits sont de plus en plus longues et les journées de plus en plus courtes. C’est le moment de faire le bilan de l’année, de vous recentrer avec un bilan axé sur vous :

  • Quelles ont été vos émotions ?
  • Comment les avez-vous gérées ?
  • Êtes-vous en adéquation avec votre activité (vous levez-vous tous les matins avec la banane à l’idée d’aller travailler) ?
  • Vos projets sont-il alignés avec vos valeurs profondes ?
  • Avez-vous tenu vos engagements ?
  • Avez-vous persévéré ou laissé tombé dans les moments difficiles ? Pourquoi ?

Le solstice d’hiver avec la nuit la plus longue et la journée la plus courte marque le retour du yang, du soleil, de la vie. Mais nous sommes toujours dans l’hiver et le yin de yin jusqu’en février. Nous restons donc dans l’introspection mais plus axés sur les projets. La période entre Noël et le jour de l’an est parfaite pour réaliser un tableau de visualisation pour l’année 2019 (atelier découpage/collage pour poser ce que l’on souhaite pour l’année mais aussi laisser libre cours pour voir ce qui va se poser).

3/ Comment s’adapter à l’hiver

Afin de vivre au mieux cette période, voici quelques propositions :

  • Rester plus chez soi, à l’intérieur, moins sortir et moins faire la fête;
  • Prendre plus soin de soi (Préparer un bon repas avec amour, se prendre un bon bain, faire une méditation, écrire dans son journal, se trouver un atelier de développement personnel 😉 …);
  • Faire un peu moins d’activités physiques. Pour rappel, l’énergie vitale est principalement au centre du corps. Il est donc important de faire des activités douces qui vont renforcer l’interne (ex : yoga, Qi Gong, pilates, …). Le corps utilise beaucoup d’énergie pour maintenir ses fonctions;Hiver
  • Faire plus de méditations, introduire la couleur bleu foncé/noir et le son;
  • Se coucher tôt. Le corps à besoin de plus de repos. Beaucoup d’animaux hibernent;
  • Faire attention à la quantité de sel et ajuster si nécessaire;
  • Préférer un sel de qualité et iodé naturellement (si c’est local c’est encore mieux);
  • Si vous avez eu peur (même une petite peur), il est important de faire sortir cette émotion. Exprimez la, mettez des mots dessus et pensez à soupirer de soulagement en même temps.

En conclusion

hiver

 

Vous avez le droit de vous endormir sur votre tapis de yoga 😆

 

 

 

Pour résumer, on se met en mode économie d’énergie pour aider le corps à lutter contre le froid ! Le Rein est le lieu où est stockée notre énergie. Mais elle est en quantité limitée. C’est important de la préserver. La médecine traditionnelle chinoise prend la personne dans sa globalité grâce à l’observation du pouls et de la langue. Il n’est pas possible de faire un point énergétique sur soi-même uniquement avec cet article. Ce ne sont que des indications afin d’être plus observateur de votre corps et de mieux le comprendre.

J’espère que cet article vous à plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma page d’accueil et à me suivre sur Facebook.